Les Grandes âmes de Nathalie Alexandre  photo2

 

Pas un jour sans que quelque part au monde, aux niveaux les plus divers de la société et largement relayée par les réseaux sociaux, l’actualité ne nous relate un fait de résistance, de révolte ou de simple désobéissance.

Interpellée par ce retour du politique, sans doute lié à la crise mondiale, l’historienne que j’ai été, a eu l’envie de parler de ces gens qui, parfois au péril de leur liberté ou de leur vie décident soudain de dire « Non ».

 

Admirative de la créativité et de l’imagination de certains activistes et souvent amusée par leur humour, bluffée par l’énergie des militants, choquée parfois par leurs actes extrêmes tels des sabotages ou des séquestrations, ou encore bouleversée d’un acte désespéré comme l’immolation, une chose m’a intéressée : si les revendications sont parfois très éloignées les unes des autres, les méthodes pour se faire entendre, elles sont partout les mêmes. Et plus qu’au « Pourquoi ? » de la résistance c’est au « Comment ?» que je me suis attachée.

Quelle méthode pour quelle oppression ? Faut-il utiliser des méthodes légales ou illégales ? Violentes ou non-violentes ? Individuelles ou collectives ? Faut-il utiliser plutôt la parole ou les actes ? Faut-il répondre par le politique, par l’activisme ou encore par l’art ?

Ce spectacle dont l’écriture est finalisée sera produit et monté en 2015/2016.

Nous recherchons toujours des producteurs et des financements !!!!!