John et Joe d’Agota Kristof

 

 

   La pièce met en scène deux ‘laissés pour compte’ dont l’amitié et la complicité sont mises à l’épreuve

   par une soudaine rentrée d’argent.

 

   Une histoire banale, somme toute, assez manichéenne, dans laquelle les bons retrouvent leurs droits et qui punit les

   méchants. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Elle va au delà de ces clivages attendus et bien pensants.

 

   Construit comme une ritournelle ou une conversation de bistrot, le texte nous entraîne dans un univers où absurdité

   et gravité se côtoient jusqu’à faire rire ou réfléchir.

 

   Festival « Regards sur la francophonie » Sceaux (92) en 2000.